25ème congrès de l'AFPEN

Montpellier 2017

Conférence simultanée vendredi 22 septembre de 15h10 à 15h55

Hélène DENIS

est Docteur en Médecine, spécialité psychiatrie, spécialité complémentaire pédopsychiatrie
- Docteur de psychologie du développement Université Paul Valéry
Responsable et enseignante au DU de « Thérapie cognitive et comportementale »
- Responsable d’une unité d’hospitalisation de jour pour adolescents 11-16 ans et d’une consultation TCC.
Elle est l’auteur de :

  • Les troubles anxieux de l’enfant et de l’adolescent. EMC (Encyclopédie Médico chirurgicale) 2016

Le refus scolaire anxieux :

prise en charge en thérapie cognitive et comportementale

- Le refus scolaire anxieux appartient au spectre des pathologies anxieuses et constitue un trouble fréquent.
Son incidence semble en augmentation et il constitue un motif toujours plus fréquent de consultation en unité spécialisée de pédopsychiatrie.
- Ce trouble est à l’origine d’un handicap important pour les patients et d’une souffrance pour l’entourage. Il interfère avec la trajectoire développementale, sociale, éducative et académique de l’enfant et de l’adolescent.
Il existe peu de données sur ce trouble en partie du fait qu’il n’est pas répertorié dans les classifications internationales, pourtant les cliniciens le connaissent bien.
- Le refus scolaire anxieux appartenant au spectre des pathologies anxieuses, la TCC est particulièrement adaptée pour ces patients. Mais elle doit s’inscrire dans un contexte d’urgence, l’enfant ou l’adolescent étant déjà déscolarisé dans les cas les plus graves ou à risque de l’être pour les autres.
- Une réorganisation des soins d’hospitalisation de jour a été nécessaire pour accueillir ces patients. La prise en charge se fait autour d’une équipe pluridisciplinaire incluant la TCC réalisée par l’ensemble des membres de l’équipe.
- Nous pouvons présenter les résultats en terme de re-scolarisation et d’amélioration de l’anxiété juste après la sortie de l’unité et dans les 2 années qui suivent. Les résultats sont très encourageants et permettent d’avoir de l’espoir pour le traitement de ce trouble.

retour au programme du congrès