25ème congrès de l'AFPEN

Montpellier 2017

Conférence simultanée vendredi 22 septembre de 11h15 à 12h

Dominique VIALETTES

JPEG - 43.3 ko
Dominique VIALETTES

est Psychologue clinicienne au CHU de Montpellier SMPEA Peyre Plantade service de médecine psychologique pour enfants et adolescents,
- Psychologue à l’association Via Voltaire pour les missions de l’aide sociale à l’enfance du Département de l’Hérault,
- Psychologue et psychanalyste en libéral.

Flavien AMAT

JPEG - 1.7 Mo
Flavien AMAT

est Psychologue clinicien au Foyer départemental de l’enfance et de la famille de l’Hérault,
- Psychologue à l’association Via Voltaire pour les missions de l’aide sociale à l’enfance du Département de l’Hérault,
- Chargé de cours au Département de Psychologie de l’Université de Nîmes.

Enfant pensé, sujet pensant : la protection de l’enfance facilite-t-elle la construction psychique de l’enfant ?

- La littérature rappelle toute l’importance des échanges affectifs précoces (Stern, 1995), de la contenance (Bion, 1982) et des liens d’attachement (Bowlby, 1978 ; Guedeney, 2006) pour le développement harmonieux de l’enfant. Or, nous rencontrons dans le cadre de la protection de l’enfance, des parents qui présentent des difficultés voire des incapacités à penser (à) leur enfant et à répondre à ses besoins fondamentaux (Berger, 2002 ; Rottman, 2001).
- Qu’en est-il alors du développement de la pensée de l’enfant ayant vécu des situations de négligence grave ou de maltraitance ?

- Nous accompagnons dans notre pratique clinique des enfants placés pour lesquels les angoisses archaïques affleurent toujours, envahissent la scène psychique et peuvent entraver les mécanismes de pensée (Bonneville, 2015).
- Nous observons qu’il est parfois difficile pour certains de ces enfants de s’affranchir du pulsionnel (Freud, 1924). Ils mettent en place des aménagements défensifs complexes, signe d’une souffrance psychique, qui conduisent à des troubles sévères dans l’élaboration des « contenants de pensée » (Gibello, 1984).

- Comment accompagner un enfant placé dans tous ces mouvements psychiques conscients et inconscients ?
- Nous aborderons des pistes de réflexion sur les modalités de soutien psychologique et psychothérapeutique spécifique auprès de l’enfant en interrogeant les liens entre « contenus de pensée » à élaborer et/ou « contenants de pensée » à reconstruire.

retour au programme du congrès