25ème congrès de l'AFPEN

Montpellier 2017

Conférence plénière jeudi 21 septembre

Jacques PLUYMAEKERS

est Psychologue clinicien,

  • thérapeute familial,
  • formateur en approche systémique à l’Association Réseau et Famille (Montpellier) et à l’Institut d’Etudes de la Famille et des Systèmes Humains ( Bruxelles),
  • conseiller scientifique à l’Ecole de Criminologie de l’Université catholique de Louvain,
  • membre fondateur de l’European Family Therapy Association, a été le président de la chambre des membres individuels jusqu’en 2013, en est aujourd’hui le président honoraire.

- Après plusieurs années comme psychologue en institutions d’éducation spécialisée, il crée en 1971 dans un des quartiers les plus défavorisés de Bruxelles « La Gerbe », centre de crise à la fois équipe d’AEMO, d’animation communautaire et centre de santé mentale. Il y innove des pratiques de quartier, premières pratiques de réseaux en Belgique. Mony Elkaim le rejoint fin 1974 et ensemble il développe celles-ci ainsi que les thérapies familiales auprès des publics défavorisés.

- En 1975, avec Mony Elkaim, Franco Basaglia, Robert Castel, Felix Guattari, David Cooper et d’autres il crée et anime le réseau « Alternative à la psychiatrie ».

- Au début des années 80, il crée une formation à l’approche systémique et à la thérapie familiale dans l’enseignement supérieur social à Namur et fonde à Montpellier l’association Réseau et Famille qui assure depuis lors des cycles longs de formation à l’approche systémique et à la thérapie familiale.

- Il est membre du comité de rédaction des Cahiers critiques de Thérapie familiale et de pratiques de réseaux Bruxelles ainsi que de Consejo Editorial de Systemica, Seville-Espagne.

Il est l’auteur de :

  • Familles, institutions et approche systémique 1989 ESF Paris.
  • Traiter la maltraitance, une remise en question N° 17 des Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux.
  • Les institutions psycho-médico-sociales : un réseau avec ses règles, ses richesses, ses dangers in Le nouveau Mascaret n°44, Bordeaux 1996.
  • La justice, le social et le thérapeutique face à la maltraitance : collaboration obligée, collusion ou partenariat dynamique ? in AFIREM, actes du colloque de Lille 1998.
  • L’histoire d’une rencontre : l’approche systémique au cœur d’une pratique clinique novatrice in BORCSA Maria et STRATTON Peter Origins and Originality in Family Therapy and Systemic Practice Editions Springer 2016 London

Penser l’impensable ou la violence, un fait bien humain

- Grandir…un chemin bien aléatoire, semé parfois, souvent, pas toujours de séparations, d’abandons, de drames, d’inconnues, de lourds secrets, de violences subies ou dont on est le témoin, aussi à l’occasion de violences agies…

- Face à ces situations, l’enfant en devenir risque de s’arrêter de « penser » privilégiant de s’exprimer « en symptômes » que ce soit sur le mode du retrait ou du passage à l‘acte plus ou moins pathologique.

- Face à ces situations cliniques lourdes, souvent très lourdes, nous aussi, professionnels nous nous trouvons, comme par analogie non seulement envahis, horrifiés mais sans voix, pris de stupeur, dans un état de sidération, …
Nos émotions habituelles de dégout, de colère ne semblent plus à la hauteur de ce qui se passe. Nous nous sentons impuissants, « out »…

- C’est alors qu’il nous faut, nous, penser l ‘impensable. Nous dire que ces violences sont le fait d’hommes et de femmes qui, pour de multiples raisons, ou en lien avec certains contextes ont agi parce que l’autre, à leurs yeux, n’était plus humain.

- Ce travail intérieur, seul, nous garantira de dépasser notre stupeur, de la voir comme une résonance qui s’instaure à l’intersection de ce que nous sommes et de ce qui nous est transmis ouvrant à nouveau nos possibilités d’intervenir avec créativité et de façon professionnelle.