25ème congrès de l'AFPEN

Montpellier 2017

Wilfrid MARTINEAU

Psychiatre des hôpitaux, pédopsychiatre, chef du pôle hospitalo universitaire de psychiatrie et santé mentale au CHU de Nantes.JPEG


L’intervention centrée solutions : une voie pédagogique ?

- Le Mouvement des thérapies brèves centrées solutions a été initié par Steve De Shazer et Insoo kim Berg au début des années 1980 aux USA à Milwaukee et s’est développé dans la mouvance du constructionnisme social en s’ouvrant à d’autres domaines que la thérapie : la pédagogie, les interventions sociales, l’accompagnement professionnel. Il ne s’agit pas de la résolution d’un problème mais plutôt de la recherche de sa solution car l’ « on ne connaît la définition du problème que par sa solution » (De Shazer).
Centré sur l’objectif de la personne, cette approche permet par un questionnement ouvert de développer des orientations pour l’atteindre par étapes.
C’est la définition de l’objectif et de la progression dans une perspective interactionnelle qui permet de mobiliser le changement. Les applications de cette approche sont réalisables dans le domaine de l’éducation ou de la pédagogie dans la mesure ou elles permettent une coopération là ou un positionnement hiérarchique n’a pu l’obtenir.
Le propos de l’intervention est de décrire les principes et les applications possibles des TBCS en insistant sur la qualité du questionnement.

Références Bibliographiques

  • De Jong P., Berg I. K. (2002). De l’Entretien à la Solution. L’accent sur le pouvoir des clients. Bruxelles, éd. SATAS.
  • Durrant M.(1996). Stratégies pratiques en milieu scolaire, Bruxelles, éd. SATAS.
  • De Shazer S.(1999). Les mots étaient à l’origine magique, Bruxelles, éd. SATAS, .