25ème congrès de l'AFPEN

Montpellier 2017

Conférence simultanée vendredi 22 septembre de 11h15 à 12h

Nicolas GEISSMANN

Pédopsychiatre, Chef de Pôle de Psychiatrie, Centre Hospitalier de Béziers.

JPEG - 1.2 Mo
Nicolas GEISSMANN

Il est l’auteur de :

  • GEISSMANN N., Découvrir Wilfred Ruprecht Bion, un explorateur de la pensée
    Préface D. HOUZEL, Éditions ÈRES, 2001
  • GEISSMANN N., « Penser l’adolescence avec Mélanie Klein », Éditions ÈRES, 2011.

Le savoir et l’insécurité

- La connaissance est un objet étrange qui ne se laisse ni maitriser, ni même aisément définir. L’approcher crée de l’angoisse. Face à l’inconnu, aux douleurs de l’apprentissage, il semble ne rester que la fuite (a minima la sidération), ou la témérité.
- Les avatars virtuels ne savent pas ce qu’ils vont trouver dans le donjon suivant. Il vaut mieux pour eux engranger des réserves, dont la forme varie en fonction du jeu considéré.
- Chez l’enfant et l’adolescent, cette réserve est constituée par la « base de sécurité », telle que la conçoivent les théoriciens de l’attachement. Or, le degré de solidité de celle-ci est déjà bien constitué au moment de l’entrée dans le savoir.
- Et la mission de l’école n’est probablement pas d’intervenir ici. Doit-elle pour autant répondre par des actes aux passages à l’acte de l’enfant ou de l’adolescent ? Ou fermer les yeux jusqu’aux 16 ans de ceux qui l’ignorent ?
- Les questions sont plus nombreuses que les réponses, mais c’est justement dans cet espace potentiel que les psychologues scolaires trouveront leur place naturelle.

retour au programme du congrès