25ème congrès de l'AFPEN

Montpellier 2017

Conférence plénière vendredi 22 septembre de 17 h 00 à 18 h 00

Rémy BAUP

est Psychologue et Psychanalyste, membre de l’Ecole de la Cause Freudienne et de l’Association Mondiale de Psychanalyse.
- Président du Centre Psychanalytique de Consultations et de Traitement pour Adolescents d’Antibes.
- Directeur Général d’une clinique médicale spécialisée dans les addictions. Enseignant à la Section Clinique de Nice.

JPEG - 14.6 ko
Rémy BAUP

Il est l’auteur de :
- divers articles dans la revue Rivages ou dans les Cahiers de la Section Clinique de Nice .
- d’une intervention au congrès de l’AFPEN à Nice. (publiée)

Enfant pensé, enfant pensant, enfant se dé-pensant

- Il nous paraît évident, de nos jours, de penser l’enfant comme un sujet à part entière. Pourtant, il n’est pas si loin ce temps ou l’enfant n’était considéré ni comme pensant ni même comme souffrant.
- Nos représentations ont donc considérablement évoluées et prêtent à croire à un statut enfin reconnu. Mais nos certitudes d’aujourd’hui reposent sur des indicateurs qui appartiennent déjà au passé.
- L’enfant du vingt et unième siècle se structure avec de nouvelles coordonnées que nous avons encore du mal maîtriser. Il est à la fois Sujet mais il advient aussi comme objet de jouissance.
- L’économie psychique s’en trouve bouleversée et laisse poindre de nouveaux symptômes. Ceux ci ne sont plus l’expression de conflits psychiques mais témoignent davantage d’un « en trop » dont le corps ne sait plus que faire.
- L’enfant pensant est aussi un enfant se « dé-pensant » à l’excès qui nous oblige à repenser nos conceptions cliniques et nos modes de prise en charge.